Surf : Le sacré finish de Bourez ! ASP / Cestari

À l’occasion de la dernière compétition de la saison 2011, Michel Bourez a atteint les demi-finales du Billabong Pipeline Masters à Hawaï, battu par le vainqueur de l’épreuve Kieren Perrow. Demi-finaliste également à Haleiwa et finaliste à Sunset Beach, le Tahitien termine deuxième de la Triple Crown !

Évènement toujours très attendu de la fin de saison, le Billabong Pipeline Masters a tenu toutes ses promesses, avec des conditions climatiques idéales et les meilleurs surfeurs de la planète présents au rendez-vous. Pour cette dernière compétition de l’année, Michel Bourez a débarqué sur le North Shore d'Oahu plein d’ambitions et le moins que l’on puisse dire, c’est que le Tahitien n’a pas démérité !

Bien en jambes dès les premiers tours, Michel a parfaitement maitrisé son sujet en quart de finale pour venir à bout du Hawaïen Evan Valiere et se hisser en demi-finale. Là, les choses se sont compliquées, au vu de la grande forme de Kieren Perrow. L’Australien, déjà tombeur du prodige brésilien Gabriel Medina au tour précédent, n’a pas eu à forcer son talent pour dominer Bourez, sans doute un peu fatigués après tous les efforts consentis en début de compétition.

“On peut dire que j’atteint le sommet aujourd’hui” – Kieren Perrow

Déjà finaliste l’an passé (battu par le Français Jérémy Florès), Perrow n’a cette fois-ci pas laissé passer l’occasion d’ajouter son nom au palmarès de la compétition, en dominant son compatriote Joel Parkinson en finale. « Cela m’a pris jusqu’à aujourd’hui pour me remettre de mon échec face à Jérémy la saison dernière », révèle Perrow. « Je me suis senti vraiment à l’aise pendant toute la compétition. Les vagues étaient vraiment phénoménales. Je n’ai jamais surfé comme cela en pipe de toute ma carrière. On peut dire que j’atteint le sommet aujourd’hui ».

Fort de sa demi-finale à Haleiwa et de sa finale à Sunset Beach, Michel Bourez termine quant à lui à la deuxième place de la Triple Crown (NDLR : titre décerné au surfeur qui cumule le plus de points lors des trois étapes hawaïennes de la saison), juste derrière John John Florence. Un sacré fait d’armes pour le Tahitien, qui occupe désormais le 6e rang mondial.

Retrouvez Red Bull sur facebook
Et sur twitter

Article Détails